Si je prépare …

Posté par D_Reg le 1 juillet 2008

Si je prépare, en ce poème d’ouverture,

La pensée de mon travail, ô consentie,

Alors de mes rêves, qui longtemps ne furent,

Où un regard, que s’endorme la poésie,

 

Je deviendrais, par l’esprit de mon écriture,

N’oubliant le sommeil, beauté endolorie,

Las de ces vers, œuvre d’apparition future,

Que ploie d’une corolle bien accomplie,

 

La rigueur sèche, où un rayon palpable d’aune,

Ne fera guère, en l’écrin vœu de sa lecture,

Comme une ombre…l’ombre de ma chair abolie,

 

Et vacant de son heure rétive à l’aumône,

Ingrate auprès de moi, lointaine d’aucun pur,

Elle invoque les cieux…que d’autres fois j’oublie.

 

 

A demi -mot |
La Voie Lactée |
Aimé Comoé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quid de l'ombre
| Red Spirit
| Académie Renée Vivien