Nos rêves passent et les poèmes s’ennuient

Posté par D_Reg le 24 août 2008

A poindre cette frayeur calme du matin

Soir d’une constellation qui s’en va

La beauté où je rêve mon chemin

Quel feu pur dans le ciel de nos pas

S’écoulant tel un vœu de la rime

Frisson de l’amour que l’on fredonne

Ce poème comme une voix de l’estime

Lenteur des chemins qui nous pardonnent

Quelle frondaison pour le temps de cette pluie

Feuille blanche que l’on aime ou abandonne

Nos rêves passent et les poèmes s’ennuient

 

 

A demi -mot |
La Voie Lactée |
Aimé Comoé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quid de l'ombre
| Red Spirit
| Académie Renée Vivien