Extraction d’un Vers de Prose

Posté par D_Reg le 24 juillet 2008

[...]

Je marchais sur le ciel ; des saltimbanques, avec des phrases bariolées, défilaient à l’envers, torches à la main, brûlant quelques nuages humides.

Les fleurs tombaient, éclaboussant la mer de pétales ; un carrosse menait le cortège, et des enfants riaient.

Les chapkas prenaient feu !…oh ! La constellation de colère, du scandale et des vices !

Je voyais une pliure de l’horizon, là où se rejoignent la terre, un ciel.

Le monde commença de pleuvoir, et les chatoiements disparurent dans les teintes de la ville.

(…souriantes, les flammes distrayaient des oiseaux, assoupis non loin…)

Une prière faisait des gouaches, à pas d’encens et de musique.

 O clameur voyelle !

 *

La description d’un homme pécheur et souillure de son existence, faite d’alcools et de folies, du mariage et des hôpitaux, de la prison et du vagabondage, de la vie et de ses mauvaises expériences. Un ton – 19ème – bars, poèmes, voyages et anecdotes, débutant par une punition – un recopiage comme nombre d’enfants – celui de lecture, mot qui traversa la vie, trébuchée d’une rencontre – un gendarme vînt : tentatiffe d’asacinat – un regard se tournant vers la foi aux allures soudaines et brusques, une mère qui décède alors que lui-même, emprunt paralytique, et bien qu’ayant été gredin, ivrogne et poëte aux mœurs de vaurien – et puis d’homme regretté ! – et de tout le rencontre lors d’un chemin, la mère de Verlaine est morte, alors qu’il était maladif.

*

Evanescente fleur étoile, sanglotée violon,

Troubadour médiéval, accueilli de vieilles chansons,

Où un lieu se rêve, flou et de sombres vaporeuses,

Un poëte éméché – il était dans une taverne aux viles réputations –

A engueulé l’univers, cherchant querelle à Dieu.

 

Que de plaintes n’avait-il raison de lui exprimer ?

Omnipotent, verbe d’une onde en le possible,

Ce poëte – un individu râleur – au seuil presque dehors,

Maudissait d’une parole sincère – elle venait du cœur –

Un amas de merveilles et de vastes malheurs.

[...]

 

Publié dans Un Vers de Prose | Commentaires fermés

 

A demi -mot |
La Voie Lactée |
Aimé Comoé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quid de l'ombre
| Red Spirit
| Académie Renée Vivien